Salamandre Cycles


Frédéric et Le Fantôme


Qui es-tu ? Quelle est ta pratique, ton terrain de jeu ?
Je suis Frédéric. Ma pratique principale est la randonnée sportive. J’aime appuyer sur des distances de 20 à 80 Km. Pilote modérément technique et assez lourd (87 Kg), je sollicite fortement mon matériel. Mes parcours sont généralement caillouteux et très variés. J’aime autant faire de la piste que du sentier relativement engagé et technique. Moniteur titulaire d’un brevet d’Etat, j’encadre en club des jeunes de 5 à 18 ans. J’accompagne également des groupes de tous niveaux (débutants à professionnels) sur des semaines complètes. Il m’arrive de faire des Raids multisports, des marathons VTT ou des randonnées organisées. Mon vélo est par conséquent très utilisé et parfois maltraité.
Parle-nous un peu de ton vélo.
J’ai baptisé mon vélo “Le Fantôme” parce que je vois mon Fat comme une Rolls Royce qui traverse le temps sans prendre une ride. Fiable, simple et complexe à la fois, mais surtout très polyvalent (un peu comme moi). J’ai voulu une robe noire avec des composants argentés. Un contraste entre ombre et lumière qui me caractérise assez bien.
Pourquoi as-tu choisi ce type de vélo ?
Je voulais un cadre se rapprochant de mon SURLY Karaté Monkey sur lequel je me sens bien. Un cadre pas excessivement long (pivot de direction assez proche) avec un angle de direction assez fermé, mais pas trop. Depuis peu, un boitier de pédalier court (68 mm) m’offre un Q-FACTOR (largeur du pédalier au niveau des pédales) raisonnable qui respecte mes genoux fragiles. Je reste en tout rigide car c’est pour moi une logique sur un Fat. Simplicité, robustesse et dynamisme sont les 3 adjectifs qui qualifient le mieux sa géométrie.
Pourquoi as-tu choisi ce format de roues ?
J’ai choisi le 27.5 Fat parce que j’aimais déjà le 29+ pour ses capacités de franchissement et son inertie sur le roulant. Fat 27.5 Fat se rapproche, je dirais même dépasse, ce format tout en conservant le confort que procure un pneu en 4 pouces de large. Le boitier en 68 mm et le moyeu Rohloff en 135mm me limitent à un pneu arrière de 4 pouces. Depuis peu, les premiers pneus en 27.5x 4.5 sont sortis. J’en ai monté un à l’avant pour d’avantage de confort. J’ai ainsi obtenu un vélo qui roule bien et qui encaisse en descente. Après avoir testé le 26 Fat, le 29+ et le 27.5+, ce format est le parfait cocktail pour réponde à tous mes besoins du moment.
Pourquoi as-tu choisi ce type de transmission ?
J’ai choisi le Rohloff pour sa fiabilité hors norme. C’est certes un moyeu complexe mais qui reste totalement mécanique et parfaitement protégé. Plus de dérailleur exposé aux branches, rochers ou tout autre élément perturbateur. C’est plus lourd qu’une transmission 1x10 ou 11 mais je peux facilement transformer mon Fat en singlespeed ou dinglespeed et en faire un vélo léger. Pour mes besoins professionnels, la transmission à quasi zéro souci, est un plus non négligeable. J’ai une règle d’or sur les sorties que j’encadre : aucun problème si je dois passer du temps pour réparer les vélos de mes clients, mais pas sur le mien ! 2 Fats Rohloff à mon actif et je ne l’ai jamais regretté. Au contraire, je trouve que c’est la transmission idéale pour ce type de vélo.
Le commentaire de Yann : Rohloff a su réaliser une boite de vitesses à la fois complexe et très fiable. Une merveille de mécanique validée par des milliers de globe-trotters. Elle existe en taille standard 135mm(celle qu’a Frédéric), qui permet déjà la monte de pneus confortables jusqu’à 4 pouces avec, on l’a vu, un Q factor réduit, mais également en version XL 170mm qui permet la monte des pneus les plus gros.
Frédéric a aussi choisi le format de pneus fat 27.5 pouces. Augmenter le diamètre permet de diminuer un peu la largeur du pneu à confort et portance identiques. Comme Frédéric est grand et ne cherche pas un vélo ultra joueur, augmenter le diamètre n’est pas gênant pour lui et cela a permis de maximiser le roulage et l’amorti de son vélo tout en préservant ses genoux fragiles !